Traductions médicales et pharmaceutiques

La traduction médicale et pharmaceutique est une discipline hautement spécialisée et ne doit par conséquent être confiée qu’à des traducteurs dûment qualifiés. C’est pourquoi nous ne sollicitons que des traducteurs spécialisés diplômés en langues étrangères, ayant reçu une éducation en médecine ou génie biomédical et bénéficiant d’une expérience dans votre domaine médical particulier. Ces traducteurs sont par ailleurs triés sur le volet puis soumis à des contrôles qualité rigoureux.

Pourquoi ne confions-nous vos traductions médicales qu’à des traducteurs diplômés en médecine ?

Connaître une langue étrangère n’est tout simplement pas suffisant. En traduction, la règle d’or est qu’un texte doit être parfaitement compris avant d’être traduit. Nous sommes tous confiants quant à notre niveau de français, non ? Prenons donc pour exemple la phrase suivante tirée d’un texte médical :

Cytokeratin 20 (Ks20.8) est un anticorps monoclonal destiné à l’identification qualitative par microscopie optique de la protéine des filaments intermédiaires cytokératine 20 dans les tissus fixés au formol et enrobés de paraffine par coloration immunohistochimique en utilisant le système automatisé BOND.

Distention of the congested intestinal layers is possibly a contributory cause of blocked anastamosis or its dehiscence.

Qu’en avez-vous compris ? Cette phrase était-elle facile à lire ? Vous parlez bien le français, certes. Mais comprendre un texte médical est d’un tout autre ressort.

Le milieu médical et scientifique a son propre jargon et des tournures de phrase particulières. Dans les textes médicaux rédigés en allemand, le terme « Anamnese », par exemple, est d’usage courant. Les dictionnaires proposent comme équivalent anglais le terme « anamnesis ». Un traducteur sans expérience médicale qui n’a qu’un dictionnaire auquel se fier tombera immédiatement dans le piège. Pourquoi ? Dans les pays anglophones, les médecins n’utilisent pas le terme « anamnesis ». L’emploi de termes moins technique comme « medical history » (« antécédents médicaux » en français) est préféré.

De même, faire appel à un traducteur spécialisé dans un certain domaine mais n’ayant aucune compétence linguistique présente ses propres risques. Un expert en médecine pourrait par exemple passer des nuits blanches à trouver l’équivalent français du mot « Patientengut », un mot allemand qui peut faire référence à un groupe de patients, mieux traduit par « dossiers médicaux ».

Le style, comme vous le savez certainement, correspond à la façon dont une certaine chose est dite, faite, exprimée ou effectuée. Avez-vous déjà remarqué le style particulier utilisé dans la rédaction technique scientifique ? Illustrons ce point par un exemple concret. Une traduction fidèle au style employé dans le texte original serait rédigée ainsi :

Grâce aux améliorations des services de secours et de premiers soins médicaux, un nombre croissant de victimes d’accident sévèrement blessées arrivent à l’hôpital dans un état permettant de commencer la thérapie intensive.

En revanche, après correction par une personne possédant les compétences médicales et linguistiques appropriées, la même phrase serait tournée comme suit :

Les avancées observées au sein des services médicaux de secours et de premiers soins ont permis l’administration immédiate de soins intensifs à un nombre croissant de victimes d’accidents gravement blessées dès leur arrivée à l’hôpital.

Êtes-vous convaincu ?

Quel que soit le domaine dans lequel s’inscrit votre documentation, nous sommes en mesure de vous offrir un service de traduction à prix abordable dans 150 langues et dans les délais impartis.

Voici quelques-unes des branches pour lesquelles nous avons traduit des documents :

 

Ils nous font confiance


Sign up to our newsletter

Sign up